ACCUEILActualité

Imprimer cet article Imprimer

La Cgt rend hommage à Jean-Louis Foulquier

Publié le 11 décembre 2013

Jean-Louis Foulquier n’est plus. Nous reste au creux de l’oreille une voix chaleureuse qui a marqué l’histoire de la radio et de la chanson francophone.

La Cgt salue ce passeur de mots et de notes qui permit au grand public tant de belles découvertes et offrit aux artistes le tremplin d’une radio de service public.

Sa renommée, il l’a mettra au service d’un festival dont il importa l’idée de chez nos cousins québécois, grand défenseur de la langue française. Avec les « Francofolies » la langue de Molière se fit aussi celle d’Higelin, Renaud ou Lavillier. Sur tous les plateaux, à la Rochelle comme à la Maison de la Radio, avec Jean-Louis la chanson n’était pas affaire de studio, œuvre solitaire. Elle se donnait à entendre dans la multiplicité des échanges avec le souci de la transmission de l’apport des monstres sacrés ; Ferré, Barbara ou Brassens. Elle s’offrait en partage avec un public de tous les âges.

En 2008 « Pollen », son émission sur France Inter fut contrainte de rendre l’antenne. Formons le vœu que la disparition de l’homme ravive, parmi les radios de service public, l’envi de reprendre le flambeau, un peu délaissé depuis la disparition de « Sur le pont les artistes » d’Isabelle Dhordain. Un titre qu’il aurait d’ailleurs pu faire sien, lui qui était un homme des grands vents et des beaux océans.