ACCUEILActualité

Imprimer cet article Imprimer

UN NOUVEAU COUP PORTÉ AU SERVICE PUBLIC

FERMETURE ET TRANSFERT DES ACTIVITÉS POSTALES DANS UN FRANPRIX

Publié le 31 août 2014

La DTELP [1] Paris Sud a annoncé la fermeture du bureau de poste de Paris Van Loo, bureau rattaché de Paris Parc des Princes (16e) et le transfert des activités postales dans un commerce. C’est bien la casse du Réseau qui est en route, avec la volonté de La Poste de fermer des bureaux sur Paris. Tout cela est lié à la politique immobilière de La Poste qui consiste à se débarrasser de tout son patrimoine : Paris Louvre, le 140 bd Montparnasse, Paris 07, P.11, P.19, P.08, la liste est hélas trop longue des immeubles bradés à Paris.

La Poste a vendu l’immeuble du 155 avenue de Versailles abritant Van Loo mais aussi un foyer, le foyer Regilia. La DTELP Paris Sud affirme avoir cherché des locaux à proximité pour le bureau de poste sans avoir trouvé d’immeuble adéquat. Soit. La DTELP Paris Nord avait avancé les mêmes arguments suite à la fermeture de Paris Champs-Elysées. Il est vrai que de telles annonces avaient été faites par le passé pour Van Loo, les conditions de travail étant difficilement supportables, pour ensuite avancer, à l’instar du bureau de Paris porte d’Orléans, une rénovation sur place. Puis, brusquement, la DTELP Paris Sud annonce que La Poste doit quitter les lieux et recherche un partenariat avec un commerçant pour la création d’un relais poste.

La fermeture de Van Loo et l’implantation d’un relais poste ne sont que le prélude d’une politique générale de casse du Réseau, de fermetures de nombreux bureaux et de la transformation des bureaux restants en agences bancaires. ESC, ESCI, les 5 Piliers, les Zones de marché et les nouveaux formats de présence postale en ville constituent un tout avec redistribution des cartes du Courrier/Colis, mise en avant de la Banque Postale. La mise en œuvre de ces projets complémentaires répond à l’objectif de La poste de réduction de la masse salariale et de suppressions massives d’emplois.Cette casse du Service Public, cette casse du Réseau et des bureaux de poste sont inacceptables.

La CGT, avec les personnels de La Poste et de Franprix, avec les usagers, avec les élus parisiens, va tout mettre en œuvre pour que cette expérimentation de relais Poste sur Paris soit arrêtée.

télécharger le tract aux usagers

Notes

[1] Direction territoriale de l’enseigne de La Poste

Documents joints