ACCUEILActualité

Imprimer cet article Imprimer

Seuils sociaux :

Il n’y a rien à négocier !

Publié le 9 septembre 2014

Dans un entretien dimanche 31 août à L’Opinion, le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon a assuré que la CGT ne négocierait rien sur les seuils sociaux qui actuellement fixent des obligations légales aux employeurs à la fois sur le plan fiscal et en matière de représentation des salariés.

« Il y a contradiction : d’un côté, le gouvernement prône la démocratie sociale, la négociation collective, et de l’autre il veut remettre en cause le droit à la représentation des salariés », relève Thierry Lepaon qui s’interroge sur « le rapport entre le fait de supprimer des droits de représentation des salariés et la création d’emplois ».

 [1]

« S’il fallait en trouver un, il n’y a qu’à regarder l’Allemagne : à partir de 5 salariés, on a un délégué du personnel. A partir de 10, un comité d’entreprise, et l’emploi se porte bien ! », assure le dirigeant syndical.

Rappelons sur ce sujet que dans une étude de 2010, l’Insee mettait très sérieusement en doute cette vérité professée par le Medef et reprise par le ministre du Travail. Elle n’établissait en effet aucune garantie quant à des créations d’emplois déverrouillées par la suppression des seuils sociaux

Notes

[1] (c)Photo : Patrice Leclerc-Photothèque du Mouvement Social