ACCUEILActualité

Imprimer cet article Imprimer

Boutiques SCSC Tour Eiffel

La détermination des employés a payé

Publié le 24 décembre 2014

La quasi totalité (excepté stagiaire et CDD) des 47 salariés de la Société Commerciale de Souvenir et de Cadeaux (SCSC) affilié au groupe Relay s’étaient mis en grève hier, le vendredi 19 décembre 2014, pour « une augmentation immédiate des salaires de 300 euros mensuels ». Une grève menée avec le soutien de la CGT de la Tour Eiffel, des agents de la sécurité CGT qui ont conduit eux-mêmes une lutte victorieuse sur les revendications salariales il y a quelques mois, de l’US-CGT Commerce de Paris.

Les salariés des boutiques de souvenirs de la société SCSC Tour Eiffel ont repris le travail Le mardi 23 décembre 2014, après 5 jours de grève.

« Avec une volonté délibérée de la direction de laisser traîner le conflit », précise dans un communiqué l’union syndicale CGT de Paris Commerce-Distribution-Service, les salariés ont obtenu 200 euros brut d’augmentation mensuelle sur le salaire de base, une prime de mensuelle de 200 euros net pour décembre 2014, une prime sur objectif de 80 euros si le chiffre d’affaire mensuel est atteint ainsi qu’une prime mensuelle de 150 euros si l’objectif dépasse 10% du chiffre d’affaire.

Bien que très réservés à propos des primes variables en fonction des objectifs fixés par la direction, les salariés réunis en assemblée générale ont voté la reprise du travail.