ACCUEILActualité

Imprimer cet article Imprimer

Le patronat des cliniques privées appelle les salariés à la grève

Publié le 29 décembre 2014

La Fédération de l’Hospitalisation Privée (patronat du secteur) a annoncé une cessation totale et illimitée de l’activité à partir du 5 janvier 2015, autrement dit, il appelle à la grève.

Un renversement des rôles qui suscite colère et indignation du côté de la fédération CGT de la Santé et de l’Action sociale qui rappelle par exemple que la Générale de Santé va verser plus de 60 millions d’euros en « prime de fusion » auxquels s’ajoute un « acompte sur dividendes » 2014 de 80 millions d’€, soit un total de plus de 140 millions d’euros, soit l’équivalent de 7000 emplois sur un an.

Tout ça tandis que le secteur de l’hospitalisation privée est marqué pour les salariés par des conditions de travail dégradées, la dérèglementation du travail, la précarité des emplois, une remise en cause de la formation professionnelle, le non-respect des qualifications, les glissements des tâches, des salaires de misère, sans oublier les pressions, les menaces et la répression syndicale.

Dans ce contexte, il ne faudra pas compter sur la CGT Santé pour défendre les intérêts des actionnaires de la santé privée. Elle appelle les salariés à ne pas se laisser manipuler et encore moins impressionner par les directions des cliniques. Elle invite les salariés à construire dans chaque établissement des initiatives de lutte et d’information avec les usagers pour dénoncer cette nouvelle provocation patronale, pour l’emploi, pour l’accès aux soins pour tous sans sélection des patients par l’argent.