ACCUEILActualité

Imprimer cet article Imprimer

Social

Chômage toujours en hausse et salaire net moyen en baisse

Publié le 3 février 2015

Les salaires nets moyens ont diminué de 0,4% en 2012, en tenant compte de l’inflation, alors qu’ils étaient restés dans le vert les années précédentes, selon une étude publiée jeudi par le ministère du Travail (Dares).

En 2012, dans le privé et le public, le salaire net moyen s’est établi à 2.157 euros. Il va de 1.575 euros en moyenne pour les employés à 4.013 euros pour les cadres (1.653 euros pour les ouvriers et 2.208 pour les professions intermédiaires).

Hors inflation, la hausse globale a été de +1,6% après +2,3% en 2011. Mais avec l’évolution des prix (+2%), les salariés ont perdu 0,4% de pouvoir d’achat en 2012.

Ils avaient continué à gagner du pouvoir d’achat les années précédentes, mais de moins en moins chaque année : +1,2% en 2009, +0,5% en 2010 et +0,2% en 2011. En matière d’égalité hommes-femmes, l’étude montre aussi un écart de salaire net de 19,2% en moyenne, un taux en baisse régulière depuis 2008. (Sources AFP)

A l’inverse, le chômage est toujours en hausse.

Selon les données publiées vendredi 29 janvier par l’office européen de statistiques Eurostat, après plusieurs mois de stagnation, le chômage a reculé en décembre dans la zone euro, atteignant son plus bas niveau depuis août 2012, une éclaircie dans le ciel européen plombé par le spectre de la déflation.

Quelque 18,13 millions de personnes étaient sans emploi en fin d’année dans les 18 pays de la zone euro, soit 157.000 de moins qu’en novembre et 693.000 de moins qu’un an plus tôt. Le taux de chômage s’est établi à 11,4% après être resté à 11,5% tout l’automne.

Cependant, en France dans ce mois de décembre, le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité a atteint 3,496 millions en métropole, soit 8.100 personnes de plus en un mois et 189.100 de plus sur l’année 2014, selon les statistiques de Pôle emploi publiées mardi. La hausse est de 0,2% sur un mois et de 5,7% sur un an.

Depuis l’élection de François Hollande au printemps 2012, Pôle emploi recense 572.500 inscrits supplémentaires. La CGT a qualifié l’année 2014 "de catastrophique pour les salariés et les demandeurs d’emploi" et réclamé une nouvelle fois un changement de politique pour voir "le bout du tunnel"

Publié le lundi, 02 février 2015