ACCUEILActualité

Imprimer cet article Imprimer

Environnement

L’oeil de Faujour : Volkswagen, Das fraude

Publié le 29 septembre 2015

Volkswagen : 11 millions de véhicules aux tests antipollution truqués et, parallèlement, une valise potentielle de plusieurs dizaines de millions pour le départ de son patron. La qualité allemande de das Auto prend du plomb dans l’aile.

« La fraude Volkswagen n’est, hélas, pas le premier scandale qui fragilise l’industrie automobile. Ces dernières années, plusieurs groupes ont procédé à des rappels de millions de véhicules. Ces affaires sont les conséquences directes de stratégies visant à accroître la rentabilité financière des groupes. […] se cache une volonté commune des constructeurs automobiles de minimiser au maximum leurs coûts de production et d’investissement », rappelle la fédération CGT de la métallurgie, qui « s’est prononcée depuis plusieurs années en faveur du processus de réduction des émissions de CO2 ».

Pour honteuse qu’elle soit sur le plan de la tromperie, de l’écologie..., l’affaire, arrange bien les États-Unis dans leur guerre économique contre l’industrie européenne. Mais, comme toujours, c’est encore aux salariés qu’on risque de présenter l’addition. Pour la FTM-CGT, « cette affaire Volkswagen ne doit pas être instrumentalisée contre les salariés de la filière automobile et être l’alibi à de nouvelles vagues de restructurations. […] Ce n’est ni aux salariés ni aux sous-traitants d’en payer les répercussions. »