ACCUEILL’Union LocaleRetraités CGT

Imprimer cet article Imprimer

Retraités

Le mépris du gouvernement n’entame pas leur détermination

Publié le 30 septembre 2016

Neuf organisations de retraité-e-s appelaient à manifester ce jeudi 29 septembre pour la revalorisation de leur pouvoir d’achat. Le représentant de la Ministre « Marisolde » Touraine leur a confirmé qu’il n’y aurait aucune augmentation des pensions au 1er octobre. Les dizaines de milliers de manifestants qui ont défilé dans les rues ce jeudi se sont promis de poursuivre leurs actions.

L’UCR a comptabilisé près de 110 manifestations et rassemblements dans 95 départements, une mobilisation importante en cette rentrée qui accumule les mauvaises nouvelles sur le plan social. Mais cela n’a visiblement pas alerté le gouvernement.

Une rencontre hallucinante

« Marisolde » Touraine comme l’appellent désormais des manifestants n’a pas daigné recevoir elle-même les représentants de neuf syndicats et associations de retraité-e-s. Jeudi matin à 10h, à quelques heures de la manifestation parisienne, probablement pour afficher une volonté de dialogue social. Elle a courageusement délégué un membre de son cabinet, un seul, face aux dix membres de la délégation intersyndicale. Mais le pire était à venir.

Le représentant leur a infligé un long plaidoyer en faveur de la politique gouvernementale, il leur a confirmé qu’aucune augmentation des pensions n’était prévue au 1er octobre, leur reprochant quasiment de formuler des revendications. Et, cerise sur le gâteau, ce digne représentant de la Ministre leur annonce qu’il s’apprête à quitter le ministère dans les heures qui suivent ! L’action va se poursuivre

Résumons : une ministre de la République délègue un membre de son cabinet pour recevoir la quasi-totalité des organisations de retraité-e-s du pays pour leur annoncer qu’il n’ y aurait pas d’augmentation après trois ans de gel des pensions et qu’il quitte le ministère. Total mépris. Ce n’est pas un signe de force.

La détermination des retraité-e-s ce jeudi ne se démentira pas. L’intersyndicale, à la fin de la manifestation parisienne a convenu qu’elle se réunirait rapidement pour envisager la suite des actions pour obtenir la revalorisation de la situation des retraité-e-s.