ACCUEILL’Union LocaleCulture, Histoire...

Imprimer cet article Imprimer

Cinéma

La Sociale, vive la Sécu !

Publié le 2 novembre 2016

Nous connaissons mal cette histoire et pourtant elle bénéficie à 60 millions de français ! Cette aventure prodigieuse à laquelle la Cgt a contribué de façon décisive et qu’elle défend depuis. Car, dès sa création, le patronat et les gouvernements successifs n’ont cessé de la combattre et de réduire le rôle de la Cgt dans sa gestion.

Dignité retrouvée

« Une fois instituée en 1946, il fallait la faire vivre dans un pays dévasté par la guerre et le temps pressait. Il fallait ouvrir un peu partout des bureaux de la Sécurité sociale (...) et tout à coup les gens retrouvaient ce qui leur manquait : la dignité » Michel Etievent, historien.

La Sécurité sociale a été mise en place par la Cgt en six mois. Nous avions interrogé un des acteurs de cette formidable construction de la Sécu qui nous a quitté cet été, Jolfred Frégonara. Ce qui se joue en 1946, c’est la capacité du mouvement ouvrier à gérer un budget supérieur à celui de l’État. C’est précisément ce que ne voulait pas le patronat, cela lui était insupportable. Ce qui fait dire à Bernard Friot, économiste et historien de la Sécurité sociale, que « le problème du patronat et des classes dirigeantes ce ne sont pas les sous, mais le pouvoir ».

Ambroise Croizat, l’innovateur social

Ambroise Croizat, ouvrier à 13 ans, secrétaire de la fédération CGTU de la métallurgie en 1928, a produit une innovation proprement révolutionnaire : il a mis en place un régime général de couverture sociale et en a confié la gestion aux salariés. La collecte des cotisations ne dépendait ni du patronat, ni de l’État mais, d’une caisse gérée par les représentants des salariés. C’est ce qui ne lui sera jamais pardonné au point de tenter de nier sa paternité dans la création de la Sécurité Sociale. La Sécurité Sociale dans la société

« Peu à peu on voit la dimension politique de la Sécurité sociale se réduire, on ne débat plus de la place de la Sécurité sociale dans la société mais dans l’économie (...) la question que l’on devrait se poser c’est ce que doit être la Sécurité sociale dans notre société actuelle », déclare Colette Bec, sociologue. C’est aussi l’ambition du film de Gilles Perret. À voir absolument.

Pascal Santoni