ACCUEILActualité

Imprimer cet article Imprimer

Fermetures des bureaux de poste

Des Usagers usagés... et en colère !

Publié le 16 décembre 2016

Dans la capitale, 11 bureaux de poste ont déjà été fermés et 19 autres devraient l’être prochainement. Pour continuer sa politique de suppression d’emplois, La Poste réduit les horaires d’ouverture des bureaux. Le manque de personnel ne permet plus d’accueillir les usagers, qui doivent parfois faire plusieurs bureaux avant de pouvoir réaliser leurs opérations postales, et plus particulièrement les opérations financières, ces opérations n’étant pas jugées suffisamment rentables par La Poste. Ainsi La Poste oblige ses agents à envoyer systématiquement les clients vers les automates et en cas de problèmes à les orienter vers les plateformes téléphoniques payantes.

Ce qui était une expérimentation tend à devenir la règle. Après avoir fermé le bureau de poste de Paris Van Loo(16ème) en 2014, La Poste a transféré les opérations courrier (affranchissement, vente de timbres, d’enveloppes, de colis, lettres recommandées et colis à retirer) au Franprix situé en face. La plupart des fermetures de bureaux prévues d’ici fin 2016 va se traduire par le même transfert des activités courrier vers le privé. Mais, La Poste va encore plus loin dans ses projets : elle veut également externaliser les activités courrier des bureaux existants dans les supérettes (Franprix, Carrefour City, A2Pas).

Il s’agit donc bien pour La Poste de saborder une partie importante de ses activités pour continuer à fermer encore plus de bureaux et transformer les bureaux qui resteraient en un réseau d’agences bancaires...

La population parisienne augmente chaque année, plusieurs arrondissements sont en essor démographique important, de nouveaux quartiers naissent et nombres d’habitants de la banlieue font leurs opérations postales dans la capitale à coté de leur lieu de travail.

Contrairement aux idées reçues l’entreprise La Poste se porte très bien. La casse du service public n’est pas inéluctable mais seule la mobilisation des postiers et des usagers pourra l’empêcher. Et c’est pourquoi les usagers du 20ème avec des élus municipaux et les syndicats, dont l’Union Locale se sont mobilisés jeudi 11 devant le bureau de poste St Fargeau dont ils craignent, après les transferts d’activités dans une superette, la fermeture. Une mobilisation réussie et qui, ils se le sont promis, ne restera pas sans lendemain !