ACCUEILActualité

Imprimer cet article Imprimer

Prise en charge du domicile/travail par l’employeur :

Un droit qui s’applique à tous les salariés !!

Publié le 26 décembre 2016

Vous êtes de plus en plus nombreux à utiliser les transports collectifs pour vous rendre sur votre lieu de travail. Et, pour beaucoup d’entre vous, les parcours sont plus longs et souvent plus coûteux – du fait, notamment, du coût élevé du logement ou des délocalisations d’entreprises.

Cette augmentation du temps passé dans les transports allonge d’autant la journée de travail avec la fatigue engendrée.

Mais vous êtes aussi encore plus nombreux à ne pas les utiliser pour le coût et la méconnaissance de vos droits, comme la prise en charge par l’employeur d’une partie de ce coût.

Depuis des années, la CGT revendique la prise en charge des coûts de domicile/travail par l’employeur considérant que ces trajets sont partie intégrante de l’organisation du travail et de la production. Ce combat permanent de la CGT a permis une première avancée significative.

Depuis le 1er janvier 2009, dans toutes les entreprises, le remboursement de 50% des titres de transports collectifs est un droit et un dû !

Pour autant, sept ans plus tard, nous nous rendons compte que cela n’est pas appliqué dans toutes les entreprises, particulièrement dans les petites et moyennes entreprises (PME) et les très petites entreprises (TPE), et il faut donc l’exiger de l’employeur.

Ce remboursement n’est pas négociable : c’est 50% du coût propre à chaque salarié qui doit être remboursé. Sont compris l’usage du TER, RER, métro, du transport urbain et interurbain (Bus et cars) et la location de vélos –type « vélib ».

Dans une période où le pouvoir d’achat est en berne, on comprend que faire appliquer ce droit est un plus pour tous les salariés ne l’ayant pas encore.

Pour vous aider à mettre en œuvre ce droit dans votre entreprise, rapprochez-vous d’un militant CGT de votre connaissance ou prenez contact avec une union locale de la CGT.

La CGT est déterminée à faire valoir ce droit pour tous les salariés !