ACCUEILActualité

Imprimer cet article Imprimer

EMPÊCHER TOUT RECUL SOCIAL !

L’intervention des citoyens ? Une urgence démocratique

Publié le 6 juin

Le Code du travail, cet outil législatif qui a l’incongruité de rééquilibrer le rapport de forces entre employeurs et salariés malgré les lois qui l’ont largement attaqué ces dernières années, reste encore insupportable aux yeux des grands patrons.

Le gouvernement, dirigé par un Premier ministre de droite, a reçu les syndicats fin mai. On peut s’étonner de la méthode de la part d’un président qui n’a pour l’instant pas de majorité au Parlement. Il aura tenté d’atténuer la portée de son projet à travers les différents entretiens jusqu’à ce week-end ou Le Parisien a eu la bonne idée d’en révéler la réalité. Plafonnements des indemnités prud’homales, accord d’entreprise permettant de niveler par le bas les contrats de travail, fusion des IRP… Juppé en aurait rêvé, le banquier d’affaires va tenter de le mettre en place.

Tenter, car, pour nous, la démocratie se vit dans les urnes et dans le mouvement social.

Dans les urnes, par le vote en faveur des candidats qui s’engagent pour de nouveaux conquis sociaux.

Dans le mouvement social, par l’expression des salariés qui, s’il le faut, useront leurs baskets sur le macadam pour défendre leurs intérêts. Sur le champ professionnel comme sur le champ interprofessionnel nous répondrons présents.