ACCUEILActualité

Imprimer cet article Imprimer

CONFLIT DANS LES PRISONS

Le gouvernement passe à la répression !

Publié le 25 janvier

Alors que la mobilisation des personnels de la pénitentiaire s’amplifie suite au mépris affiché par la ministre de la Justice lors de la rencontre du 23 janvier avec les organisations syndicales, le gouvernement pousse à la répression.

Ainsi, des consignes ont été données par les autorités politiques de recourir à des sanctions contre des agents mobilisés dans le mouvement social.

Plutôt que de répondre aux légitimes revendications des personnels, le gouvernement fait le choix de la provocation et les menace de lourdes sanctions disciplinaires.

Ainsi, non seulement ces personnels n’ont, de par la loi, pas la capacité d’exercer le droit de grève mais, de plus, ils s’exposent à des sanctions dès qu’ils expriment leur mécontentement et exigent écoute et considération.

Nous dénonçons la non prise en compte des revendications qui, aujourd’hui, met en lumière la stratégie gouvernementale de l’escalade. La CGT Pénitentiaire appelle l’ensemble des personnels pénitenciers à la grève générale, soit le dépôt des clés partout. La CGT réaffirme de nouveau et sans réserve son soutien aux personnels et appelle à la mise en place d’une médiation pour sortir de cette impasse.

Montreuil, le 24 janvier 2018