ACCUEILActualité

Imprimer cet article Imprimer

Syrie

STOP À L’ESCALADE GUERRIÈRE EN SYRIE

Publié le 18 avril

La CGT condamne les frappes militaires exécutées contre la Syrie par la France, les USA et la Grande-Bretagne.

La France, les États-Unis et la Grande-Bretagne, principales puissances militaires de l’OTAN, se sont affranchis des règles internationales. Ils violent l’article 42 de la Charte des Nations Unies qui attribue cette responsabilité au Conseil de Sécurité. Ils piétinent par leur action guerrière l’Organisation des Nations Unies, fondée en 1945 au lendemain de la deuxième guerre mondiale, pour prévenir les conflits et construire un avenir meilleur pour tous les êtres humains. Cette escalade guerrière ne conduit à aucune solution pour la Paix et engendre des monstruosités.

Faut-il rappeler que, depuis plusieurs mois, Trump n’a de cesse de vouloir décrédibiliser l’action de l’ONU ?

Cette surenchère militaire risque d’avoir des conséquences imprévisibles et dramatiques. Une solution politique, sous l’égide de l’ONU, pour éviter un conflit aux conséquences incalculables, voire une conflagration généralisée, s’impose. Œuvrer à la Paix et à une transition démocratique permettra au peuple syrien et à lui seul de décider de ses affaires.

La CGT réclame la mise en œuvre de solutions politiques et diplomatiques basées sur le respect du droit international et la protection des populations civiles. Comme elle l’a exprimé dans son communiqué de presse du 12 avril, la CGT condamnera toujours l’utilisation d’armes chimiques.

Le combat de la CGT pour la Paix est à l’opposé des politiques menées par le gouvernement à l’image du projet de loi « Asile, Immigration » actuellement en discussion qui, s’il était adopté, serait dramatique pour les réfugiés et les migrants.

Montreuil, le 17 avril 2018