ACCUEILActualité

Imprimer cet article Imprimer

Mobilisation

Front unitaire pour une mobilisation générale dans la Fonction publique le 22 mai !

Publié le 21 mai

Les fédérations CGT, CFDT, CFE-CGC, CFTC, FA (Autonomes), FO, FSU, Unsa et Solidaires appellent, dans un front unitaire d’une ampleur inédite depuis dix ans, les 5,4 millions d’agents de la Fonction publique à une journée de grève et de manifestations le 22 mai, pour faire entendre leur refus de la mise à mal des missions publiques, de la dégradation des conditions de travail, ainsi que du gel des salaires.

Face au projet d’Emmanuel Macron, qui prévoit notamment la suppression de 120 000 emplois dans la fonction publique, ainsi qu’un développement accrue du recours aux contractuels, les fédérations CGT, CFDT, CFE-CGC, CFTC, FA (Autonomes), FO, FSU, Unsa et Solidaires appellent, dans un front unitaire d’une ampleur inédite depuis dix ans, les 5,4 millions d’agents de la fonction publique à une journée de grève et de manifestations.

En l’espèce, les agents de la fonction publique font l’objet d’un déclassement depuis de nombreuses années, que les politiques du gouvernement Macron ne comptent qu’aggraver. Avec le gel du point d’indice, ces derniers ont vu leur pouvoir d’achat baisser de 7% entre 2010 et 2016, comme le montre le graphique ci-dessous.

Par ailleurs, la précarité et les inégalités se sont installées pour les agents : 22% d’entre eux sont désormais contractuels, tandis qu’un agent de catégorie A est recruté à seulement 110% du Smic aujourd’hui, contre 175% en 1986. La part des primes dans le salaire de ces derniers a explosé. Or on sait que les primes ne sont pas prises en compte dans le calcul de la retraite et que la part variable de la rémunération est le premier facteur d’inégalité entre les femmes et les hommes.

Oui, la lutte et l’action syndicale paye ! La grève des salariés allemands nous démontre que gagner des augmentations générales fortes en matière salariale (7,5%) est possible. Afin d’exiger le dégel de la valeur du point d’indice, l’arrêt des suppressions d’emplois, un plan de titularisation des contractuels, l’abrogation du jour de carence, ainsi que la défense et la pérennisation du système de retraite par répartition, tous dans la rue le 22 mai prochain pour une mobilisation générale.

Oui, nous pouvons gagner !