Bienvenue à l'Union Locale CGT du 20ème arrondissement de Paris

13, rue Pierre Bonnard 75020 PARIS
cgt.paris20@wanadoo.fr
Téléphone : 01 43 73 50 53

Coordonnées et horaires détaillés

Accueil du siteL’Union Locale

Retraités CGT

Retraité-e-s, prenez votre place à la CGT.

  • Les retraités défendent les services publics

    Le succès des manifestations du 1er mai, malgré la manipulation honteuse des événements survenus à l’hôpital de la Pitié Salpétrière, confirme l’ampleur et la convergence des revendications portées par les syndicats et les gilets jaunes. Il est possible d’empêcher Emmanuel Macron de détruire les ressorts de notre modèle social. En défendant pied à pied les services publics et celles et ceux qui les font vivre.

  • La tarification à l’hôpital

    Des personnels en souffrance, un manque criant de moyens et de médecins, un déficit accru. Pourquoi une telle situation dans nos hôpitaux ? Les méthodes de gestion issues de l’industrie étranglent les établissements hospitaliers à coup d’Ondam et de T2A. Pourtant des solutions existent.

  • Les retraités répondent au mépris du président et de ses ministres

    L’exaspération était palpable dans les 162 rassemblements et manifestations des retraités ce 11 avril. Exclus du "grand débat" les retraités manifestent avec détermination leur volonté de voir leurs revendications aboutir. Et ce n’est pas fini...

  • Une nouvelle fable de M. Delevoye

    Le Haut-commissaire à la réforme des retraites commence à préciser son projet en matière de pension de réversion et, comme le redoutait la CGT, de nombreux reculs sont au programme. En effet, il veut décaler l’âge d’accès à la pension de réversion en imposant une double condition : avoir au minimum 62 ans et être déjà retraité. Ce recul s’appliquerait à tous les régimes de retraite existants (public, privé)...

  • Les fables de Monsieur Delevoye

    Comme chacun le sait, les fables sont faites pour endormir. C’est la tactique employée par le gouvernement pour imposer une réforme de retraite destinée à baisser les pensions de toutes et de tous. Le projet de réforme retraite universel par points en cours consiste à en finir avec un régime de sécurité sociale construit sur les cotisations sociales et, notamment, assis sur les questions du travail...

  • Les retraités ne sont pas décalés M. Macron...

    Le président de la République vient encore de sortir son fiel contre 16 millions de retraités. Ils seraient décalés par rapport à la réalité. Ce mépris est insupportable, certes, mais il oblige à une réponse : la mobilisation. Et elle est au rendez-vous !

  • Le printemps des retraités

    Depuis juin 2014, nos neuf organisations ne cessent de s’opposer aux mesures régressives contre les personnes retraitées, mesures qui se sont fortement accélérées et aggravées avec l’arrivée de M. Macron à la présidence de la République. Dès les premiers mois de son installation, il annonçait le gel des pensions pour 2018 et 2019 et une augmentation de 25 % de la CSG. Tout ceci a fortement contribué à accroître le mécontentement d’une grande partie des retraité·e·s.

  • Les retraités contre l’austérité

    Le grand débat d’Emmanuel Macron aura fait tomber quelques illusions. Loin de répondre aux attentes d’une large majorité de retraités et de salariés, le président a utilisé cette tribune pour défendre sa politique. Pas question de remettre en cause la politique d’austérité pour le plus grand nombre , ni les privilèges accordés aux très riches. Six organisations de retraité-e-s appellent les retraité-e-s à se joindre à la journée d’action, de mobilisation et de grève le 19 mars.

  • Les rendez-vous de la colère

    Les gilets jaunes ont envahi l’espace social, celui des carrefours de France et inondé l’espace politique et médiatique. C’est un événement dont il nous faut mesurer toute l’importance, sans ignorer les questions qu’il pose au mouvement social en général et aux organisations syndicales.

  • Arrêtez de taxer les retraités au profit du CAC 40 !

    Entre 2016 et 2017, le salaire mensuel moyen des patrons du CAC40 est passé de 300 à 350 fois le Smic. Ils ne paient plus l’impôt sur la fortune et les retraités paient à leur place les maigres augmentations accordées aux salariés. Emmanuel Macron veut poursuivre la même politique.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60

Suivre la vie du site
SPIP | |